Tunisie 2005

Mot: "Odette Gatt" |  Discours: "Présient Chanoufi" & "Monique Saucourt"

 

le Kef, 16/09/2005    

Discours de Monique  SAUCOURT au Kef
lig
lig

 

Monsieur le Président,
Chers amis,

      Au nom de notre Président,  des membres du bureau de l’Amicale, et de tous les amicalistes ici présents, je vous remercie de l’accueil que vous réservez à notre groupe, et de cette rencontre amicale.

      Créée en octobre 1999, l’Amicale el Kef, a pour objectifs :

      Elle compte à ce jour 141 adhérents, tous natifs du Kef ou de ses proches environs, ou y ayant vécu quelques années, ce qui représente avec les couples, plus de 200 personnes. Déjà en septembre 2000, une soixantaine d’entre nous ont participé à un voyage en Tunisie, avec notamment une étape de trois jours au Kef, et en ont tous gardé un souvenir merveilleux et chargé d’émotion, principalement grâce à l’accueil chaleureux qui nous a été réservé tant par les autorités locales que par un grand nombre d’habitants. Il est vrai que la convivialité des Tunisiens est réputée, et c’est peut être pour cela que certains d’entre nous ont ressenti le besoin de revenir au Kef, pour une fois de plus,  y retrouver leurs racines, revoir les lieux où ils ont vécu, rencontrer des anciens camarades de classe, tenant par ce fait à tisser des liens d’amitié qui correspondent aux objectifs de notre amicale.

      Pour ma part, j’éprouve énormément de joies et d’émotions à revoir le collège que j’ai fréquenté dans les années 1957/1958, l’hôtel Peyre que ma maman a tenu au cours de la même période, et surtout la médina, et la maison où je suis née, ancien « Hôtel de la Source », qui a d’ailleurs été construite à l’époque de mes grands parents arrivés de Calabre. En effet, à la fin du 19ème siècle, autour des années 1870, la Tunisie, était pour tous ces immigrants, pour la plupart Siciliens, ou Calabrais, une terre, à la fois d’élection, de refuge et de travail.

      Un ancien Kéfois, Benoît PINO, décédé récemment a publié de nombreuses œuvres sur sa Tunisie natale, et a fait connaitre, à travers en particulier son livre « Bambochades Tunisiennes », ce  qui était à l’époque un petit village de Numidie, qu’il a aimé au point de signer ses œuvres d’un pseudonyme « Sicca Vénier » en souvenir de l’ancien nom du Kef « Sicca Vénéria ». Il a d’ailleurs enseigné  pendant quelques années, en tant que professeur de lettres au collège.
Ses anciens élèves ont conservé de lui un excellent souvenir, et je cite à ce sujet un extrait d’une lettre récemment reçue :
«  Il a arrosé le Kef de son vocabulaire en semant ses mots, ses syllabes, ses objectifs, ses verbes, ses phrases et ses locutions…. », ou encore, « Il a enseigné le français au Kef, où il a éduqué et gavé d’enseignement ses élèves….. »

      Son épouse, Lina est avec nous aujourd’hui, elle a tenu à revoir les lieux qu’il a décrit avec tant de lyrisme. Sa famille avait même envisagé de profiter de ce voyage pour répandre ses cendres sur le lieu même de ses amours.

       Le 25 septembre prochain, se tiendra l’Assemblée Générale Annuelle de notre amicale, et nous ne manquerons pas d‘y rendre compte  de votre chaleureux accueil, et de toutes les marques de sympathie que vous nous témoigniez.

Encore une fois, au nom de tous, un grand merci, et à bientôt peut être.  Inch Allah


La Trésorière de l'Amicale El Kef
SAUCOURT Monique